• Generic selectors
    Exact matches only
    Search in title
    Search in content
    Search in posts
    Search in pages
    Filter by Categories
    Antibiologie
    Bon usage
    cancérologie
    Enquête
    Enquête en cours
    FIN DE L'ACTU
    Formation
    Gériatrie
    Infectiologie
    Médicaments de la liste en sus
    Médicaments en essais cliniques
    Newsletter
    Non classé
    Qualité & Sécurité
    Veille réglementaire
  • Accueil
  • /Immunoglobulines humaines normales

Immunoglobulines humaines normales

L’OMEDIT IDF anime depuis 2012 le groupe d‘experts « immunoglobulines humaines normales » (IgHN) de la région Ile-de-France. Ce groupe a été mis en place dès 1990 au sein de l’AP-HP. Il est constitué de médecins experts et de pharmaciens impliqués dans  la prise en charge des patients par IgHN. Les missions de ce groupe consistent en la sensibilisation des prescripteurs et des pharmaciens au bon usage et en la promotion de la mise en place d’études cliniques.

Bon usage et pertinence

Outil d’aide relatif aux demandes d’avis auprès des filières/centres de référence maladies rares

Afin d’optimiser et de faciliter la mise en application des recommandations ANSM relatives à la hiérarchisation des indications des IgHN, un tableau synthétique regroupant les coordonnées et modalités de demande d’avis auprès des réseaux de centres de référence est mis à disposition des établissements de santé. Ce document a été réalisé par l’OMEDIT IDF en collaboration avec le groupe d’experts IGHN d’Ile-de-France.

Administration des IgIV – mode d’emploi

Une plaquette sur les modalités d’administration des IGIV chez l’adulte a été réalisée par un groupe de travail pluridisciplinaire en lien avec le groupe expert. Cette plaquette comporte notamment une check-list des éléments à vérifier à chaque étape (avant, pendant et après administration).

Juste Prescription

Le groupe d’experts incite les professionnels de santé de la région au respect des règles de bon usage en participant notamment à la mise à jour régulière des contenus des documents « Juste Prescription » (JP) sur les IGHN.

Analyses et enquêtes régionales

Analyse des consommations et des pratiques de prescription

Un rapport annuel sur l’utilisation des IgHN dans les établissements de santé d’Ile-de-France est réalisé par l’OMEDIT IDF en lien avec le groupe d’experts régional. Le premier rapport a été rédigé en 2016.

Enquête RESOMEDIT/PERMEDES sur l’impact des tensions d’approvisionnement

Une enquête du réseau des OMEDIT/PERMEDES (SFPC) a été menée fin 2020, dans chaque région :

  • auprès des pharmaciens hospitaliers (enquête PUI) afin de recenser les éventuels problèmes d’accès au traitement et d’évaluer l’impact sur la prise en charge des patients,
  • auprès des acheteurs afin de recenser les problèmes qui pourraient se poser pour les fins de marché.

Travaux de recherche

Une 1ère étude portant sur l’évaluation de l’efficacité des immunoglobulines intraveineuses (IgIV) chez des patients atteints d’érythroblastopénie à parvovirus B19 (étude rétrospective associée à une méta-analyse) a été publiée en 2013 dans le Journal clinical infectious diseases. Lien vers l’article

Une 2ème étude rétrospective portant sur le bon usage des IgHN chez des patients atteints d’un déficit immunitaire secondaire a été publiée en 2020. Lien vers l’article.

Une 3ème étude rétrospective (ULTIMATUM) est en cours. Elle porte sur l’évaluation de l’efficacité et le bon usage des IgIV dans 7 indications (donc 5 ayant relevé des ex-protocoles thérapeutiques temporaires) :

  • Dermatomyosite corticorésistante et après échec, dépendance, intolérance ou contre-indication aux immunosuppresseurs (méthotrexate, azathioprine) (hors situations d’urgence mettant en jeu le pronostic vital) ;
  • Polymyosite corticorésistante et après échec, dépendance, intolérance ou contre-indication aux immunosuppresseurs (méthotrexate, azathioprine) (hors situations d’urgence mettant en jeu le pronostic vital);
  • Myosite à inclusions avec dysphagie grave ;
  • Syndrome catastrophique des antiphospholipides en cas d’échec du traitement  anticoagulant IV associé à des corticoïdes en complément ou en alternative à des plasmaphérèses ;
  • Erythroblastopénie associée à une infection chronique par le Parvovirus B19 ;
  • Traitement anténatal de l’alloimmunisation materno-foetale antiplaquettaire spécifique (anti-HPA) en cas de grossesse à risque (fœtus incompatible) ;
  • Maladie de Willebrand aquise