• Generic selectors
    Exact matches only
    Search in title
    Search in content
    Search in posts
    Search in pages
    Filter by Categories
    Antibiologie
    Bon usage
    cancérologie
    Enquête
    Enquête en cours
    FIN DE L'ACTU
    Formation
    Gériatrie
    Infectiologie
    Médicaments de la liste en sus
    Médicaments en essais cliniques
    Newsletter
    Non classé
    Qualité & Sécurité
    Veille réglementaire

L‘Institut National du Cancer a publié mardi 3 février 2015 un nouveau rapport sur les cancers en France.

Au-delà des données générales sur les cancers, ce rapport présente un point spécifique sur le cancer du sein et sur le tabac, facteur de risque de cancer le plus important en France.

Voici ci-après quelques chiffres clés issus de ce rapport :

  • Données générales:
    • Augmentation du nombre de nouveaux cas de cancers (355 000 par an en 2012) en lien avec l’augmentation et le vieillissement de la population,
    • cancers les plus fréquents : chez l’homme → prostate > poumon > colorectal ; chez la femme → sein > poumon > colorectal,
    • 148 000 décès par an,
    • baisse de la mortalité par cancer ( – 1,5 % par an chez l’homme et – 1 % par an chez la femme entre 1980 et 2012) liée a des diagnostics plus précoces, des traitements plus efficaces et à la diminution globale du risque d’avoir un cancer.
    • survie à 10 ans extrêmement variable selon la localisation [1 % – 93 %]
    • disparités géographiques importantes sur le territoire français concernant la mortalité par cancer
    • hospitalisation en ambulatoire : + 28 % entre 2010 et 2013 ; entre 2012  et 2013 : +3,2 % de séances de chimiothérapies (hospitalisation de jour) et – 2,7 % séjours de chimiothérapie (hospitalisation conventionnelle)
    • 1/3 des séjours hospitaliers sont liés à la prise en charge des patients atteints de cancers
    • 44 000 patients sont inclus dans des essais cliniques
  • Cancer du sein : 1 femmes sur 10 est touché au cours de sa vie. La prise en charge du cancer du sein a représenté en 2012, 2,3 milliards d’euros dont 1,3 million pour la phase active du traitement  (9 820 €/patiente/an en moyenne)
  • Tabac et cancers : principale cause évitable de mortalité par cancers en France (44 000 décès par cancers/an). Les produits inhalés sont des puissants cancérogènes incriminés dans le développement de cancers dans 17 localisation différentes. A titre d’exemple, la mortalité par cancer du poumon a augmenté de 3,7 % en moyenne entre 1980 et 2012.

⇒ Lien vers le rapport INCa ici